AliWarhol

Victor Bockris, auteur d’une biographie de Mohammed Ali basée sur ses visites au camp d’entraînement de Deer Lake dans les années 1973-74 (« Mohammed Ali – le combat du ciel » ed. Globe, 2017), est retourné au camp en 1977 accompagné par son ami Andy Warhol.

Warhol, qui avait reçu une commande consistant à peindre les portraits des plus grands athlètes du monde, se mit à prendre des polaroids de Ali. La séance fut difficile, frustrante et énigmatique mais non dépourvue d’humour.

Le court-métrage que nous avons le plaisir de vous présenter, co-réalisé par Bockris et David Schmidlapp, démontre à quel point on peut être cinématique sans utiliser une seule image animée.

                    ©Bockris-Schmidlapp                                                                                                                             pamphlet     booklet